14 juin 2007

salut poisson !

C’est un peu dur, écrire le dernier message.
Fragments d’île
m’a ouvert un bel espace virtuel, me permettant de raconter Cuba au quotidien, dans ses banalités et dans ses charmes.
Mais maintenant, je suis loin de Cuba et de son quotidien. Ces fragments vont s’arrêter sous cette forme.
Je vais bientôt mettre en ligne quelques enregistrements sonores, des chansons, des vidéos que j’ai ramenés avec moi, un peu à la façon de Patxi et de son blog de souvenirs épars (d’ailleurs, Patxi, tu as de bonnes sources, je vois !).
Je mettrai aussi de nouveaux liens, les blogs cubains sont en plein essor, dans l'île comme au dehors.
Loula, je crois qu’on ne se verra pas à La Havane, mais bons voyages à toi.
David, cette rencontre virtuelle est un peu tardive : dommage.
Et à tous les lecteurs curieux de cette île, je vous remercie de vos lectures fidèles.
Comme on dit beaucoup en ce moment dans les rues de La Havane…
¡ Ciao pesca'o!

18 commentaires:

Loula la nomade a dit…

Eh bien, La Havane perd un regard perçant:-) Je te souhaite bien de bonnes choses. Une fois rendue à bon port dis-nous où tu es qui sait la vie réserve bien des surprises.
Besos

cath a dit…

Je regretterai ce rendez vous cubain fort agréable à lire !... bon vent!

Nicolas a dit…

On ne peut en effet que regretter ce départ, Cuba était si joliment écrit...
J'espère qund même que tu mettras en ligne la musique du JT (et pourquoi pas, l'image..., tu sais, celle avec le char d'assaut prenant son virage).
J'espère aussi que tu pars vers d'autres aventures que tu continueras à partager!
Quant tu veux à Madrid!

Julien a dit…

Dommage, effectivement, j'aimais bien venir rêver à Cuba par ici... J'espère bien que nous aurons droit à quelques signes de vie ici pour savoir où est-ce qu'on pourra lire la Tortue à l'avenir...

C'était cool.

Patxi a dit…

Avant l'invention de la boussole, les voyageurs, pour se diriger, dressaient en l'air leur index préalablement mouillé. Après un certains laps de temps (ou un temps certain, disons...), le côté de l'index qui s'était couvert de mousse indiquait la direction du nord.
Voila.
La fin est aussi une renaissance, le debut d'un autre type de voyage, avec d'autres types de boussole et de supports/joujous.

Avant septembre 2006, la verite, je ne savais meme pas ce qu'etait un 'blogue', conceot qui m'evoquait bubons trop murs, Skyrock et betises coleriques d'ados attardes.
En septembre 2006, une de ces sources bien informee m'a ouvert les portes de ton monde.
Je te remercie pour ces delicieux moments de lecture.
Bonne route sur les chemins du retour.
Patxi

tonio a dit…

Bonne suite ...

Reno a dit…

C'est avec tristesse que je lis ton dernier article.
Tu réussissais tellement bien à raconter le Cuba quotidien, cruel et paradoxal, mais tellement beau et attachant une fois qu'on y a gouté.

Bonne continuation et merci le plaisir procuré aux amoureux de ce fragment d'île...

fabrice gilbert a dit…

J'ai découvert ton blog trop tard mais je remonte le temps petit à petit, jusqu'au moment ou j'ai moi aussi quitté Cuba. Il y à bientôt trois ans. Grace à toi, je revis mon quotidien là-bas. Un peu comme des lettres de la maison à un enfant parti en voyage. Merci de me rappeler les images, les sons et les parfums.
Fabrice/Ex-photographe à LH

Sebastien Blache a dit…

De retour en France?
Merci de ces commentaires cubains: ma compagne et moi sommes deja alles sur l'ile deux fois et je dois dire que ce blog a toujours ete tres eclairant!
Bon vent!
Ciao pescao!

Anonyme a dit…

Comme c'est dommage,pourquoi les bonnes choses ont elles une fin. J'ai eu énormément de plaisir à retrouver ce "duende habanero" que vous avez si bien capté avec tellement de finesse, de bienveillance ,d'ironie .Je vous regretterai, bon vent à Paris ou ailleurs sans les brises du Malecón.

mitambor a dit…

Dommage... Je propose ton blog chaque fois qu'un collègue ou autre me demande pour Cuba...
Et maintenant? je ne pourrais jamais faire mieux!

En tout cas, MERCI.

Anonyme a dit…

…et je contemple avec angoisse le manège incessant des vautours urubus qui tournent et tournent dans le ciel par deux, par dix, par cent, dans l’attente de l’hallali.
Ofelia

Bon vent!(JFK)

Anonyme a dit…

dommage, c'était toujours avec un réel interet que je lisais tes nouvelles..bon vent a toi..
dominique

lucho a dit…

d'abord merci pour la petite musique douce-amère que tu nous faisais si bien partager dans tes billets et qui sentaient bon la goyave et le ron.
Je regretterai beaucoup tes cartes postales qui étaient des petits bijoux parlant au coeur de tous ceux qui ont l'âme imprégnée de Cuba et de latinité plus largement.
Merci encore et bonne route!

bibiche a dit…

allez voir le blog d'un cubain à Paris, écrivain, du nom William Navarrete. ça vraiment c'est un autre monde. Lui, il plonge plutôt dans un monde cubain que nous, les cons français, ignorons d'A à Z.
http://cubalpairo.blogspot.com/

Al Godar a dit…

Oups! Un peu trop tard, mais je vais l'inclure de meme dans ma liste des Blogs sobre Cuba.
Salut!
Al Godar

louladekhmissbatata a dit…

Bonjour Tortue,

Tes écrits nous manquent. Meilleurs voeux en espérant te relire dans pas longtemps.

Tietie007 a dit…

Il faudrait que j'aille faire un tour à La Havane, un de ces 4 !